Depuis 125 ans, les différents propriétaires de la plateforme ont toujours préservé la qualité de vie des salariés, des riverains et la nature environnante. Aujourd’hui, notre démarche d’amélioration continue prend en compte l’environnement dès la conception d’un produit, d’un procédé, tout au long de sa vie jusqu’à son élimination.

WeylChem Lamotte est signataire du Responsible Care qui assure l’engagement commun au niveau mondial de l’industrie de la Chimie pour la gestion sûre des produits chimiques tout au long de leur cycle de vie et la promotion de leur rôle dans l’amélioration de la qualité de vie et leur contribution au développement durable.

WeylChem Lamotte est un établissement soumis à la législation des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE) et est classé SEVESO Seuil haut ce qui implique une surveillance renforcée et l’impact de l’activité de la plateforme est contrôlé par des laboratoires internes et externes à la demande de l’administration qui vérifie les résultats et procède à des contrôles inopinés.

Ces systèmes de management sont certifiés : ISO 14001 Environnement ISO 50001 Energie

Réduction de la consommation d’eau

Depuis de nombreuses années, la plateforme s’est engagée dans une politique de réduction de sa consommation d’eau et de préservation de la qualité de l’eau de l’Aisne.

Ces actions ont permis de réduire d’environ 2 millions m3/an la quantité prélevée dans la rivière, soit environ 37,5 % depuis 2005.

Station d’épuration

La capacité de traitement équivalente à une ville de 300 000 habitants

L’amélioration continue des performances de la station de traitement des eaux est un objectif permanent qui permet de réduire l’impact sur la qualité du milieu naturel. Depuis 3 ans, 1 M€ ont été investis dans l’automatisation et le suivi de la station ainsi que dans la séparation des flux entrants.

Méthaniseur

Un méthaniseur traite un effluent spécifique dont le biogaz produit est valorisé dans la chaudière principale de la plateforme.

 

Valorisation des sulfates

Une unité de prétraitement récupère et valorise sur le marché de la détergence les sulfates contenus dans les effluents d’un atelier de production.

 

Prétraitement du nickel

Mise en service d’un prétraitement du nickel contenu dans les effluents d’une unité de production agro-chimique en 2015.

Dans le cadre du programme national de recherche de substances dangereuses dans l’eau, un prétraitement d’un effluent de  production a permis de réduire de 70 % le rejet de nickel dans l’Aisne

Les boues

Depuis 2019, 40% des boues de la station d’épuration sont valorisées dans le milieu agricole. L’impact sur l’agriculture est bénéfique puisque l’objet de cette filière vise à satisfaire une partie des besoins des plantes et des sols.

 

 

Une autosurveillance journalière permet de vérifier la qualité des eaux rejetées après traitement, dans le milieu naturel.

Une expertise hydrobiologique annuelle réalisée en période d’étiage confirme depuis plus de dix ans le faible impact de l’activité de la plateforme sur la qualité de l’Aisne.

Air

Réduction des gaz à effet de serre

Les productions des unités Glyoxal et Acide Glyoxylique conduisent à une émission importante d’un gaz à effet de serre ; le protoxyde d’azote (N2O) dont le pouvoir de réchauffement est 298 fois supérieur au dioxyde de carbone.

Dès 1993, des essais ont été lancés pour tester différents procédés de destruction de N2O. Ces essais ont abouti en 1997 à la mise au point d’un procédé de destruction catalytique qui a été breveté et à la construction d’une unité industrielle de traitement des émissions de N2O.

La performance et la capacité de cette unité ont été améliorées pour atteindre un rendement supérieur à 90 %.

0
t

De réduction des émissions de Nox

Depuis 2005

Réduction des gaz acidifiants

Forte de l’expérience acquise sur le traitement catalytique du protoxyde d’azote, la plateforme a investi dans un traitement catalytique des oxydes d’azote.

-
0
%

D’émission de NOx

Depuis 2005

Energie et Transport

Production et consommation d’énergie

WeylChem Lamotte est certifié ISO 50001. Cette norme internationale vise l’amélioration de la performance énergétique. Elle a pour objectif de faire face à la rareté de l’énergie et à son augmentation durable de prix, tout en contribuant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

 

Quelles énergies consomme la plateforme :

 

Que représente notre consommation d’énergie? Consommation plateforme = 31 530 tep (Tonnes Equivalent Pétrole)

Cela correspond à 4 637 Américains ou 8 522 Français

Une énergie décarbonée à 60 % !

La vapeur produite grâce à la fabrication de l’Acide Sulfurique et le biogaz produit à la STEP sont neutres d’un point de vue environnemental car issus d’énergies fatales. L’électricité achetée est une électricité décarbonée à près de 93 %.

Transport des matières

Le rythme de la production sur le site de Weylchem Lamotte conditionne les flux de marchandises qui entrent et sortent du site. Afin de limiter les risques industriels, le stockage de matières est optimisé au maximum.

Le site dispose d’un embranchement ferroviaire privé et de plusieurs dessertes ferroviaires chaque semaine.

Des matières transitent quotidiennement par camions.

L’un des objectifs du développement durable est de réduire le trafic de certains produits en gagnant toujours plus d’autonomie dans les cycles de production.

80 camions par jour

(Jusqu’à 2 000 tonnes)

1 train par jour

(Jusqu’à 960 tonnes)

Les Déchets

Notre démarche d’amélioration continue porte sur la non production à la source des déchets. Les déchets générés par l’activité de la plateforme sont triés et éliminés par catégorie.

Les déchets Banals non valorisables

Ce sont les déchets qui ne sont pas dangereux et qui ne sont pas valorisables (poubelles de bureaux, déchets « ménagers » etc …).

Ils sont collectés en bennes et éliminés, comme les ordures ménagères car ils sont de même nature et représentent moins de 200 t/an (c’est-à-dire moins qu’un village de 1 000 habitants).

Les déchets triés et valorisés :

Ce sont tous les déchets qui sont triés pour être valorisés :

  • • Ferrailles, cuivre, inox, câbles,
  • • Carton, plastiques non souillés,
  • • Le verre,
  • • Les cartouches d’imprimante
  • • Le bois.
  • • Les déchets électriques et électroniques

Ils représentent aujourd’hui près de 400 tonnes par an.

Chiffres :

  • Déchets banals : 160 tonnes par an
  • Déchets triés (métaux bois, plastiques, verre, carton) : 300 tonnes par an
  • Déchets industriels dangereux : 3000 tonnes par an

Pourcentage par type traitement